Les effets du tabac sur la beauté

Les effets du tabac sur la beauté

On sait que le tabac est nocif pour la santé. Et souvent, on s’en moque car on pense que les effets sont invisibles… Alors qu’en réalité, la cigarette consume notre beauté, de la même manière que son foyer la consomme elle.

Ce qu’une cigarette devient, est ce que la cigarette fait à votre peau, vos organes, vos cheveux… Et votre vie toute entière.

Fumer provoque le vieillissement de la peau et l’apparition de rides

Les divers agents toxiques contenus dans la cigarettes altèrent la peau. Ils la dessèchent, provoquent son vieillissement prématuré.

Fumer aggrave les problèmes de peaux des personnes déjà ennuyées par ceux-ci (peau grasse ou anormalement sèche), la font desquamer, et altère son élasticité, sa clarté. La nicotine a un effet anti-estrogène qui est nécessaire au bon fonctionnement de la production des cellules de la peau. L’épiderme se renouvelle moins vite, moins bien. Comme c’est le cas pour les personnes prenant de l’âge.

À l’adolescence, le manque de production rend l’acné plus virulent encore, et le fait d’ingérer de grosses quantités de monoxyde de carbone facilitera l’inflation de la peau, favorisant les boutons et autres rougeurs disgracieuses.

En perturbant l’irrigation sanguine des tissus, la peau perd tout ce qui lui permet d’être claire, souple et en bonne santé. Fumer consume votre beauté.

Les effets de la cigarette sur vos cheveux et vos ongles

La nicotine, le monoxyde de carbone, l’acide cyanhydrique, le goudron… Sont les principaux poisons contenus dans ce cocktail mortel. Et ils ont chacun une incidence profonde sur la plupart des éléments de votre corps.

Fumer a une incidence très désagréable sur vos ongles et vos cheveux. Pourquoi les deux en même temps ? Parce que ce sont deux éléments qui dépendent de la kératine. Fumer jauni vos ongles… Et vos doigts. Mais la cigarette ne se content pas de les colorer, elle va s’attaquer en profondeur à leur composition.

Diminuant la quantité de kératine produite par votre corps, vos ongles et vos cheveux sont beaucoup moins « alimentés ». Constitués de couches successives de kératine, vos ongles s’effritent davantage, sont beaucoup plus sensibles aux chocs, se dédoublent…

L’effet est le même sur vos cheveux puisqu’ils deviennent plus ternes, plus cassants… Vous trouviez que vous étiez sujets à une importante chute de cheveux ? Cela vient en grande partie du fait que vous fumer. Vous pourrez d’ailleurs user de tous les produits cosmétiques à votre disposition, la seule solution réellement efficace est d’arrêter de fumer !

Pensez combien vous coûtent vos paquets de cigarettes… ET vos produits de soin et beauté pour compenser le mal que vous vous faites. Et nous ne parlons pas de l’odeur qui reste – durablement – dans les cheveux. Sachez que le cheveu garde pendant DES MOIS ! la trace de ce que vous avez ingéré. Les toxines, peu importe leur composante, restent très longtemps dedans… Imaginez ce que feraient des années de tabac.

Fumer dessèche votre bouche et détruit vos dents

On croit souvent qu’une femme qui fume, c’est très sexy. Qu’avec ses voluptes de fumées, et le geste ambigu, une femme est toujours plus belle avec une cigarette à la bouche…

C’est peut-être vrai pour la première cigarette, mais l’une des dernières, quand vos lèvres sont gercées, votre bouche décolorée, quand vos dents sont tâchées… Quel charme pouvez-vous bien avoir ?

Fumer est un acte très violent pour votre bouche. Pas seulement pour votre haleine (et donc votre entourage), la fumée, la chaleur et les composants ingérés attaquent l’équilibre bucco-dentaire de votre bouche. Cela brûle les terminaisons des papilles, influe sur la production de salive, fragilise l’émail, et donc favorise l’apparition de carries. Cela tâche les dents, et abîme durablement vos gencives qui s’abaissent, déchaussent les dents, et n’arrivent plus à se défendre correctement en cas d’infection.

Quant à vos lèvres, elles se décolorent et se brûlent à chaque bouffée que vous prenez. Il vous est peut-être déjà arrivé de vous brûler, justement en tirant sur votre cigarette ? Ou de voir votre lèvre rester collée au papier, et vous blesser en la détachant ? À terme, votre bouche se dessèchera et sera un terreau favorable aux cancers et à d’autres problèmes dentaires…

Oui, mais fumer fait maigrir !

Fort heureusement, c’est faux. À moins que vous considériez qu’un cancer du pancréas soit un régime convenable, non, fumer n’est pas une solution pour maintenir un poids stable.

Même s’il est avéré que la nicotine agit comme un coupe-faim, en soit, fumer ne fait pas maigrir. Cela change seulement le rapport que vous avez à la nourriture : fumer étant un plaisir immédiat qui contente certains de vos récepteurs neurologiques, le fait de fumer aura le même effet mental qu’une sucrerie.

Ainsi donc, c’est le fait de préférer une cigarette à un écart qui permettrait de maintenir son poids. Il faut savoir qu’il y a de nombreuses alternatives (comme boire tout simplement de l’eau !) à ce réflexe.

Quand on arrête de fumer, on a souvent besoin de s’occuper les mains, et de se contenter immédiatement de toutes nos frustrations. Jusqu’ici, la cigarette tenait ce rôle, et c’est cela qui fait la grosse différence de prise de poids lors de l’arrêt. Heureusement, la méthode laser anti-tabac s’attaque à ce rapport psychique à la cigarette et vous aide à combattre ce réflexe.